Notre invitée pour cet épisode de Bwat Tapaz annonce la couleur dés le début de l’émission. Femme de caractère, elle présente ce qu’elle est et assume pleinement son identité de battante. Dany Marie membre fondateur de Rezistans ek Alternative avait besoin de ce type de caractère qui détermine la nature du combat qu’elle mène depuis plusieurs décennies maintenant. Elle est consciente que son parcours aura servi à faire d’elle une femme libre, qui ne se laisse pas faire.

C’est son père alors qu’elle avait sept ou huit ans, qui lui donnera ses premiers outils de compréhension en ramenant à la maison des journaux politiques en créole, illégal à cette époque. Son père qui lui fera aussi comprendre la liberté de se choisir une lignée idéologique. Ainsi Dany grandira dans l’idée que Marx, Lenin, Mao et Engels sont ses grand-pères. Elle nous avouera un peu plus tard que d’Anjalay Coopen et Anna de Bengal elle en fera ses grand-mères.

Depuis son enfance baignée de repère de la gauche locale et internationale, Dany cultive la notion que l’identité humaine ne peut se définir de la façon dont les institutions et les élites le souhaitent, d’où son rejet à la militante, de toute classification communale existante dans le système mauricien. Elle se considère très chanceuse d’être né une année après le dernier recensement communal à Maurice en 1972. Pour elle le fait d’avoir grandi sans avoir eu la nécéssité de se classifier lui permet de comprendre que l’identité de la population Mauricienne est multiple et indivisible. C’est pour cela qu’elle et son parti Rezistans ek Alternative, mènent ce combat si acharné contre la classification communale.

De toutes ses expériences vécues et de tous ses combats en tant que féministe, écologiste, activiste Dany Marie en tire une force. L’injustice issue de l’esclavage est source d’inspiration pour elle et c’est de là que qu’elle puise son  engagement. Pour elle il est d’une importance capitale d’informer et de s’informer. L’information est selon Dany un outil indispensable à l’émancipation. Des valeurs et des combats qui devraient inspirer la nouvelle génération.

RATKA

source