Les sextoys ont-ils une histoire ? Oui, et si l’on en croit les nombreux articles fleurissant sur le web à leur propos, ça ne date clairement pas d’hier… On aurait ainsi retrouvé des godemichés en pierre polie datant de -28 000 avant notre ère. Même si l’idée que les sextoys soient apparus avant l’agriculture est assez cocasse, on n’en a en fait aucune preuve : rien ne nous permet de prouver que ces pierres polies étaient vraiment utilisées à des fins sexuelles. Apprenez en plus sur ces objets qui font aussi partie de notre Histoire !

Retrouvez les podcasts sur toutes les plateformes : https://www.notabenemovies.com/podcasts/

🖋 Écriture : Benjamin Brillaud et Pauline Mortas, doctorante à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste d’histoire des sexualités.

Découvrez son livre : “Une rose épineuse. La défloration en France au XIXe siècle, Rennes, PUR, 2017” : https://www.pur-editions.fr/product/ean/9782753552173/une-rose-epineuse

Découvrez son blog : https://sexcursus.hypotheses.org/

🎞 Montage : Wilfried Kaiser https://www.youtube.com/c/DEADWILL

Retrouvez l’épisode sur les 4 clichés en Égypte ancienne : https://youtu.be/qD5zdI9ForY
————————————————————————————————————————————
➤➤➤ Sources en fin de description
————————————————————————————————————————————

🔸Pour s’abonner et soutenir ma chaîne🔸
https://www.youtube.com/channel/UCP46_MXP_WG_auH88FnfS1A/join

🔸Chaîne Nota Bonus🔸 https://www.youtube.com/channel/UCrbbgYjbrXVYRM_iRGEDqFw
————————————————————————————————————————————
🔸Découvrez la boutique en ligne🔸 avec des T-shirt et autres accessoires autour de l’Histoire : https://nota-bene.creator-spring.com/
————————————————————————————————————————————

📚VOUS POUVEZ ACHETER MES OUVRAGES EN SUIVANT CE LIEN 📚
https://www.notabenemovies.com/ouvrages/

🔸REJOIGNEZ-MOI SUR LES RÉSEAUX !! 🔸
➜ Twitch : twitch.tv/notabenemovies
➜ Facebook : http://facebook.com/notabenemovies
➜ Twitter : https://twitter.com/NotaBeneMovies
➜ Instagram : https://www.instagram.com/notabenemovies
➜ Tipeee : https://www.tipeee.com/nota-bene
————————————————————————————————————————————
➤➤➤ Pour en savoir plus
————————————————————————————————————————————
Références bibliographiques :

– Pauline Mortas, « Le sextoy », in Pierre Singaravélou et Sylvain Venayre, Le Magasin du monde. La mondialisation par les objets du xviiie siècle à nos jours, Paris, Fayard, 2020, p. 402-405.
– Lynn Comella, Vibrator Nation. How Feminist Sex-Toy Stores Changed the Business of Pleasure, Durham, Duke University Press, 2017.
– Baptiste Coulmont et Irene Roca Ortiz, Sex Shops : une histoire française, Paris, Dilecta, 2007.
– Elizabeth D. Heineman, Before Porn was Legal. The Erotica Empire of Beate Uhse, Chicago, University of Chicago Press, 2011.
– Giard, Agnès, Un désir d’humain. Les “love doll” au Japon, Paris, Les Belles Lettres, 2016.
– Priscille Lamure, « L’apparition des premières poupées gonflables », sur Retronews, le site de presse ancienne de la BNF, 2021.
– Hallie Lieberman, Buzz. A Stimulating History of the Sex Toy, Pegasus Books, 2017.
– Christian Marmonnier, Gode’s Story. L’histoire du sex toy, Paris, Seven Sept, 2008.
– Hallie Lieberman et Eric Schatzberg, « A failure of academic quality control: The Technology of Orgasm », Journal of Positive Sexuality, vol. 4, n° 2, août 2018.
– Rodemacq Maxence, « L’industrie de l’obscénité. Commerce pornographique et culture de masse à Paris (1855-1930) », mémoire de Master d’histoire, Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2010.
– Christian-Georges Schwentzel, « Un an après : pourquoi Cléopâtre n’a pas inventé le vibromasseur », The Conversation, mai 2016.

Sources :

– Archives de Paris, D2U6 110 – Dossier Claverie. Catalogues des maisons Claverie et Frédéric.
– Université Libre de Bruxelles, Fonds Georges Berte. Catalogues de la maison Richard à Paris.
Bibliothèque Forney, CC 2742, Catalogue Legendre et Cie, accessoires de pharmacie, 1900.
– Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau, Le Rideau levé ou l’éducation de Laure, 1786 (une édition de 1882 est disponible sur Wikisource).
– Marquise Mannoury d’Ectot, Le Roman de Violette [1883], Paris, Le Serpent à Plumes, 2002, 166 p.

source