Ce docu-fiction retrace le parcours d’Edouard Drumont, un obscur journaliste qui, en avril 1886, publie un brûlot antisémite intitulé La France juive. L’ouvrage connaît un franc succès. Celui qu’on va désormais appeler le “pape de l’antisémitisme” crée un quotidien, La Libre Parole, qui sera à l’avant-garde de toutes les campagnes antisémites. Inconnu de la plupart des Français, cet homme a joué un rôle majeur dans la formation d’une pensée xénophobe, raciste et antisémite.

source